Billet — Astuces

Août 2021

La photographie HDR : mode d’emploi

Billet — Astuces

Août 2021

La photographie HDR : mode d’emploi

Vous est-il déjà arrivé de vouloir photographier une scène époustouflante et de réaliser que votre appareil photo ne pouvez capturer ce que vous perceviez ?

Avec une unique prise de vue et une seule exposition, vous n’arriviez tout simplement pas à représenter toutes les nuances lumineuses, toute la gamme dynamique de cette scène.

C’est là que la photographie HDR entre en jeu.

Vous est-il déjà arrivé de vouloir photographier une scène époustouflante et de réaliser que votre appareil photo ne pouvez capturer ce que vous perceviez ?

Avec une unique prise de vue et une seule exposition, vous n’arriviez tout simplement pas à représenter toutes les nuances lumineuses, toute la gamme dynamique de cette scène.

C’est là que la photographie HDR entre en jeu.

Qu’est-ce que le HDR ?

HDR est l’abréviation de High Dynamic Range, littéralement gamme dynamique élevée.

Le HDR est utilisé en photographie pour capturer toute la gamme des valeurs tonales d’une scène à fort contraste. En d’autres termes, grâce au HDR, les scènes où l’écart entre les hautes lumières et les ombres est important peuvent être correctement exposées. Les photographies HDR permettent ainsi de représenter l’ensemble des nuances et détails d’une scène.

Qu’est-ce que le HDR ?

HDR est l’abréviation de High Dynamic Range, littéralement gamme dynamique élevée.

Le HDR est utilisé en photographie pour capturer toute la gamme des valeurs tonales d’une scène à fort contraste. En d’autres termes, grâce au HDR, les scènes où l’écart entre les hautes lumières et les ombres est important peuvent être correctement exposées. Les photographies HDR permettent ainsi de représenter l’ensemble des nuances et détails d’une scène.

Pourquoi capturer un scène en HDR ?

Les capteurs des appareils photo ne peuvent tout simplement pas capturer la quantité de lumière que l’œil humain perçoit. Si vous avez du mal à obtenir une bonne exposition, si les ombres apparaissent trop sombres ou si les hautes lumières sont trop claires, cela signifie que la scène a une gamme dynamique élevée. Dans ce cas, le HDR peut vous permettre de capturer l’ensemble de la gamme dynamique. La photographie ainsi obtenue sera plus détaillée, plus riche en couleurs et avec un niveau de bruit moins important.

Photo du FISE traitée avec HDRinstant

Pourquoi capturer un scène en HDR ?

Les capteurs des appareils photo ne peuvent tout simplement pas capturer la quantité de lumière que l’œil humain perçoit. Si vous avez du mal à obtenir une bonne exposition, si les ombres apparaissent trop sombres ou si les hautes lumières sont trop claires, cela signifie que la scène a une gamme dynamique élevée. Dans ce cas, le HDR peut vous permettre de capturer l’ensemble de la gamme dynamique. La photographie ainsi obtenue sera plus détaillée, plus riche en couleurs et avec un niveau de bruit moins important.

Photo du FISE traitée avec HDRinstant

Comment réaliser des photos HDR ?

La méthode traditionnelle pour réaliser des photos HDR s’appelle le bracketing. Cette technique numérique consiste à photographier une scène donnée avec plusieurs réglages d’exposition (généralement 3 ou plus) pour obtenir une photo sous-exposée, à exposition normale, et une surexposée. Les images résultantes sont ensuite combinées pour créer un fichier HDR qui contient les détails de toute la gamme dynamique de la scène.

Étant donné que le bracketing consiste à fusionner plusieurs images, cette technique fonctionne uniquement avec des sujets immobiles.

Le bracketing : comment ça marche ?

Utiliser le bon équipement

Pour réaliser une séquence bracketée, il vous faut les équipements suivants.

  • Un appareil photo
  • Un trépied : votre appareil photo doit être stable tout au long de la prise de vue pour éviter des vibrations ou mouvements qui altéreraient la netteté de votre résultat final.
  • Un déclencheur : pour cette même raison, nous vous conseillons d’utiliser un déclencheur sans fil. Si vous n’en avez pas, vous pouvez également utiliser le retardateur de votre appareil photo.
  • Un logiciel HDR dédié pour effectuer la fusion de votre séquence bracketée

Régler votre appareil photo

En règle générale, à l’exception de la vitesse d’obturation, tout doit être verrouillé sur votre appareil photo. Sauf cas particulier, il vous faut modifier la vitesse d’obturation d’une image à l’autre, et garder l’ouverture du diaphragme et les réglages ISO fixes. Si vous photographiez un paysage et souhaitez que l’ensemble de la scène soit net, optez pour une ouverture de F8 / F11 et une faible sensibilité ISO (100 / 200) pour réduire le grain et le bruit.

Capturer la séquence bracketée

La plupart des appareils photo ont une fonction bracketing intégrée qui vous permet de configurer votre séquence bracketée. Pour un résultat optimal, il est recommandé de réaliser une série de 3, 5 ou 7 expositions pour maintenir l’équilibre et capturer les détails des hautes lumières et des ombres. Vous aurez ainsi une image centrale, à exposition normale, 1 (2 ou, 3) images sous-exposées et 1 (2 ou, 3) images surexposées.

Fusionner la séquence bracketée

Pour obtenir un résultat HDR à partir de votre séquence bracketée, vous aurez besoin d’utiliser un logiciel HDR dédié afin de fusionner les images et appliquer diverses options de tone-mapping.

Comment réaliser des photos HDR ?

La méthode traditionnelle pour réaliser des photos HDR s’appelle le bracketing. Cette technique numérique consiste à photographier une scène donnée avec plusieurs réglages d’exposition (généralement 3 ou plus) pour obtenir une photo sous-exposée, à exposition normale, et une surexposée. Les images résultantes sont ensuite combinées pour créer un fichier HDR qui contient les détails de toute la gamme dynamique de la scène.

Étant donné que le bracketing consiste à fusionner plusieurs images, cette technique fonctionne uniquement avec des sujets immobiles.

Le bracketing : comment ça marche ?

Utiliser le bon équipement

Pour réaliser une séquence bracketée, il vous faut les équipements suivants.

  • Un appareil photo
  • Un trépied : votre appareil photo doit être stable tout au long de la prise de vue pour éviter des vibrations ou mouvements qui altéreraient la netteté de votre résultat final.
  • Un déclencheur : pour cette même raison, nous vous conseillons d’utiliser un déclencheur sans fil. Si vous n’en avez pas, vous pouvez également utiliser le retardateur de votre appareil photo.
  • Un logiciel HDR dédié pour effectuer la fusion de votre séquence bracketée

Régler votre appareil photo

En règle générale, à l’exception de la vitesse d’obturation, tout doit être verrouillé sur votre appareil photo. Sauf cas particulier, il vous faut modifier la vitesse d’obturation d’une image à l’autre, et garder l’ouverture du diaphragme et les réglages ISO fixes. Si vous photographiez un paysage et souhaitez que l’ensemble de la scène soit net, optez pour une ouverture de F8 / F11 et une faible sensibilité ISO (100 / 200) pour réduire le grain et le bruit.

Capturer la séquence bracketée

La plupart des appareils photo ont une fonction bracketing intégrée qui vous permet de configurer votre séquence bracketée. Pour un résultat optimal, il est recommandé de réaliser une série de 3, 5 ou 7 expositions pour maintenir l’équilibre et capturer les détails des hautes lumières et des ombres. Vous aurez ainsi une image centrale, à exposition normale, 1 (2 ou, 3) images sous-exposées et 1 (2 ou, 3) images surexposées.

Fusionner la séquence bracketée

Pour obtenir un résultat HDR à partir de votre séquence bracketée, vous aurez besoin d’utiliser un logiciel HDR dédié afin de fusionner les images et appliquer diverses options de tone-mapping.

Traditionnellement, la création d’images HDR se fait donc grâce au bracketing. Toutefois, cette technique nécessite de la pratique, du matériel et du temps. De plus, celle-ci est efficace sur des sujets immobiles mais présente des limites dès qu’il y a du mouvement dans votre scène. Comme le bracketing consiste à combiner des prises de vue consécutives, tout sujet en mouvement dans votre scène apparaîtra sur chacune de vos images sous forme de traînées fantomatiques. Pour obtenir de la netteté sur des sujets en mouvement, cette technique nécessite donc une prise de vue immobile et de sujets statiques. C’est pourquoi la plupart des photographies HDR sont des photographies de paysages ou d’architecture.

Que faire alors si vous photographiez des sujets en mouvement dans des conditions de luminosité difficile, par exemple à contre-jour ou au coucher du soleil ? Vous voulez capturer tous les détails dans les ombres et leshautes lumières de votre scène mais comment y parvenir si la méthode du bracketing ne fonctionne qu’avec de sujets immobiles ?

Traditionnellement, la création d’images HDR se fait donc grâce au bracketing. Toutefois, cette technique nécessite de la pratique, du matériel et du temps. De plus, celle-ci est efficace sur des sujets immobiles mais présente des limites dès qu’il y a du mouvement dans votre scène. Comme le bracketing consiste à combiner des prises de vue consécutives, tout sujet en mouvement dans votre scène apparaîtra sur chacune de vos images sous forme de traînées fantomatiques. Pour obtenir de la netteté sur des sujets en mouvement, cette technique nécessite donc une prise de vue immobile et de sujets statiques. C’est pourquoi la plupart des photographies HDR sont des photographies de paysages ou d’architecture.

Que faire alors si vous photographiez des sujets en mouvement dans des conditions de luminosité difficile, par exemple à contre-jour ou au coucher du soleil ? Vous voulez capturer tous les détails dans les ombres et leshautes lumières de votre scène mais comment y parvenir si la méthode du bracketing ne fonctionne qu’avec de sujets immobiles ?

HDRinstant : créer des photos HDR de sujets en mouvement

Au lieu d’utiliser des séquences bracketées, HDRinstant crée des expositions longues en empilant plusieurs images. Afin d’améliorer une image, HDRinstant analyse et capture toutes les informations nécessaires des images voisines, puis utilise une technique de « morphing ». Cette nouvelle technique dépasse ainsi les contraintes liées au bracketing et permet de créer des images HDR pour des scènes en mouvement, grâce à l’utilisation de la vidéo.

En quelques clics, vous pouvez dès lors créer des photographies époustouflantes, bien exposées, nettes et comportant l’ensemble des détails à la fois dans les ombres et également dans les hautes lumières.

Photo de danseuses traitée avec HDRinstant

Comment ça marche ?

1 – Filmez votre sujet en mouvement, en ayant à l’esprit la photographie que vous voulez réaliser.

2 – Téléversez votre vidéo sur HDRinstant.

3 – Choisissez le meilleur moment de la vidéo, l’instant décisif, celui dont vous souhaitez réaliser une photographie.

4 – HDRinstant vous aide à trouver le bon effet à appliquer à votre sujet en mouvement. Sélectionnez « Net » si vous voulez figer le mouvement ou « Flou » si vous voulez appliquer un flou esthétique.

5 – Cliquez sur Traiter

6 – Editez votre résultat final à l’aide des options de tone-mapping d’HDRinstant (si vous utilisez la version autonome), ou de Lightroom (si vous utilisez le plug-in).

HDRinstant : créer des photos HDR de sujets en mouvement

Au lieu d’utiliser des séquences bracketées, HDRinstant crée des expositions longues en empilant plusieurs images. Afin d’améliorer une image, HDRinstant analyse et capture toutes les informations nécessaires des images voisines, puis utilise une technique de « morphing ». Cette nouvelle technique dépasse ainsi les contraintes liées au bracketing et permet de créer des images HDR pour des scènes en mouvement, grâce à l’utilisation de la vidéo.

En quelques clics, vous pouvez dès lors créer des photographies époustouflantes, bien exposées, nettes et comportant l’ensemble des détails à la fois dans les ombres et également dans les hautes lumières.

Photo de danseuses traitée avec HDRinstant

 

Comment ça marche ?

1 – Filmez votre sujet en mouvement, en ayant à l’esprit la photographie que vous voulez réaliser.

2 – Téléversez votre vidéo sur HDRinstant.

3 – Choisissez le meilleur moment de la vidéo, l’instant décisif, celui dont vous souhaitez réaliser une photographie.

4 – HDRinstant vous aide à trouver le bon effet à appliquer à votre sujet en mouvement. Sélectionnez « Net » si vous voulez figer le mouvement ou « Flou » si vous voulez appliquer un flou esthétique.

5 – Cliquez sur Traiter

6 – Editez votre résultat final à l’aide des options de tone-mapping d’HDRinstant (si vous utilisez la version autonome), ou de Lightroom (si vous utilisez le plug-in).