Billet — Astuces

Avril 2021

Comment photographier des oiseaux en vol ?

Billet — Astuces

Avril 2021

Comment photographier des oiseaux en vol ?

Des pigeons des villes aux aigles des montagnes, les oiseaux sont des créatures fascinantes à photographier. Mais photographier des oiseaux en vol est un exercice périlleux. Pour obtenir une belle photographie d’un oiseau en vol, plusieurs éléments sont à prendre en considération : de fait, il faut identifier un endroit propice au vol d’oiseau et ne pas rater le décollage ! Nous verrons également qu’il est essentiel de correctement régler votre appareil afin d’obtenir une photographie nette et bien exposée.

Des pigeons des villes aux aigles des montagnes, les oiseaux sont des créatures fascinantes à photographier. Mais photographier des oiseaux en vol est un exercice périlleux. Pour obtenir une belle photographie d’un oiseau en vol, plusieurs éléments sont à prendre en considération : de fait, il faut identifier un endroit propice au vol d’oiseau et ne pas rater le décollage ! Nous verrons également qu’il est essentiel de correctement régler votre appareil afin d’obtenir une photographie nette et bien exposée.

Identifier un lieu propice et se tenir prêt

En tout premier lieu, il convient d’identifier les endroits où les oiseaux sont susceptibles d’être présents, et de préférence en nombre. Essayez également d’évaluer leur trajectoire de vol. Ceci vous permettra de maximiser vos chances de capturer de belles photos. Ce site répertorie les sites d’observation des oiseaux en France. Une fois votre spot choisi, pensez à vous positionner de telle façon à avoir le vent dans le dos. Les oiseaux volant plus lentement face au vent, cela vous permettra de les suivre facilement. Un trépied ou une tête panoramique peuvent être utiles pour stabiliser votre image. Enfin, restez concentrer pour suivre votre sujet et le garder dans le cadre de votre photographie.

Photograph of Flamingos flying away

L’envol des flamants, Jacques Joffre

Identifier un lieu propice et se tenir prêt

En tout premier lieu, il convient d’identifier les endroits où les oiseaux sont susceptibles d’être présents, et de préférence en nombre. Essayez également d’évaluer leur trajectoire de vol. Ceci vous permettra de maximiser vos chances de capturer de belles photos. Ce site répertorie les sites d’observation des oiseaux en France. Une fois votre spot choisi, pensez à vous positionner de telle façon à avoir le vent dans le dos. Les oiseaux volant plus lentement face au vent, cela vous permettra de les suivre facilement. Un trépied ou une tête panoramique peuvent être utiles pour stabiliser votre image. Enfin, restez concentrer pour suivre votre sujet et le garder dans le cadre de votre photographie.

Photograph of Flamingos flying away

L’envol des flamants, Jacques Joffre

Paramétrer votre appareil

Lorsque vous réglez les paramètres de votre appareil, n’oubliez pas les trois éléments clés : la vitesse d’obturation, la sensibilité ISO et ouverture de diaphragme. Il convient de trouver un bon équilibre pour obtenir une image à la fois nette et bien exposée.

Photographie d'un envol de pigeon, Jacques Joffre

Pigeon au Peyrou, Montpellier, Jacques Joffre

Paramétrer votre appareil

Lorsque vous réglez les paramètres de votre appareil, n’oubliez pas les trois éléments clés : la vitesse d’obturation, la sensibilité ISO et ouverture de diaphragme. Il convient de trouver un bon équilibre pour obtenir une image à la fois nette et bien exposée.

Photographie d'un envol de pigeon, Jacques Joffre

Pigeon au Peyrou, Montpellier, Jacques Joffre

Régler votre vitesse d’obturation pour figer le mouvement

Afin de photographier des oiseaux en vol, il est important d’avoir une vitesse d’obturation rapide. Cela permettra de figer le mouvement et d’obtenir ainsi l’image la plus nette possible.

La vitesse d’obturation à définir va dépendre de plusieurs facteurs critères :

  • La distance entre l’oiseau et l’appareil photo : plus l’oiseau est proche de vous et/ou de votre appareil, plus la vitesse d’obturation doit être rapide.
  • La trajectoire de vol : si l’oiseau se déplace latéralement, optez pour une vitesse plus élevée que s’il se dirigeait vers l’appareil photo.
  • La vitesse du mouvement : un petit oiseau battra ses ailes environ 40 fois par seconde, tandis qu’un oiseau plus large 2 fois par seconde. La vitesse d’obturation sera donc différente selon que vous photographiez un rouge-gorge qui se déplace rapidement ou un rapace qui plane.

Dans tous les cas, optez pour une vitesse minimum à 1/1000s, voire plus, si la lumière le permet.

Régler votre vitesse d’obturation pour figer le mouvement

Afin de photographier des oiseaux en vol, il est important d’avoir une vitesse d’obturation rapide. Cela permettra de figer le mouvement et d’obtenir ainsi l’image la plus nette possible. 

La vitesse d’obturation à définir va dépendre de plusieurs facteurs critères : 

  • La distance entre l’oiseau et l’appareil photo : plus l’oiseau est proche de vous et/ou de votre appareil, plus la vitesse d’obturation doit être rapide.
  • La trajectoire de vol : si l’oiseau se déplace latéralement, optez pour une vitesse plus élevée que s’il se dirigeait vers l’appareil photo.
  • La vitesse du mouvement : un petit oiseau battra ses ailes environ 40 fois par seconde, tandis qu’un oiseau plus large 2 fois par seconde. La vitesse d’obturation sera donc différente selon que vous photographiez un rouge-gorge qui se déplace rapidement ou un rapace qui plane.

Dans tous les cas, optez pour une vitesse minimum à 1/1000s, voire plus, si la lumière le permet.

Préférer un ISO moyen pour minimiser le bruit

Comme nous l’avons vu dans cet article, plus votre ISO est élevé, plus votre image risque d’être bruitée. Et plus il y a de bruit dans une image, moins celle-ci est nette. Lorsque vous photographiez des oiseaux en vol, une règle générale est de régler votre ISO dans une fourchette moyenne, autour de 600-800, afin de minimiser la quantité de bruit. Si vous photographiez des oiseaux rapides et avez besoin d’une vitesse d’obturation encore plus rapide, vous pouvez tester un ISO plus élevé. Là encore, l’idée est de trouver un bon équilibre.

Préférer un ISO moyen pour minimiser le bruit

Comme nous l’avons vu dans cet article, plus votre ISO est élevé, plus votre image risque d’être bruitée. Et plus il y a de bruit dans une image, moins celle-ci est nette. Lorsque vous photographiez des oiseaux en vol, une règle générale est de régler votre ISO dans une fourchette moyenne, autour de 600-800, afin de minimiser la quantité de bruit. Si vous photographiez des oiseaux rapides et avez besoin d’une vitesse d’obturation encore plus rapide, vous pouvez tester un ISO plus élevé. Là encore, l’idée est de trouver un bon équilibre.

Utiliser une petite ouverture du diaphragme 

Comme mentionné précédemment, il est essentiel d’avoir une vitesse d’obturation rapide afin de figer le mouvement de l’oiseau en vol. Cependant, une vitesse d’obturation rapide se traduit par une courte durée d’exposition, ce qui nécessite une grande quantité de lumière pour que votre photographie soit correctement exposée. Vous pourriez alors opter pour une plus grande ouverture du diaphragme mais plus l’ouverture est grande, plus votre profondeur de champ sera réduite, et donc difficilement maîtrisable avec un oiseau en mouvement. Il est ainsi recommandé d’utiliser une petite ouverture autour de f/6. La lumière de votre scène doit également être suffisamment importante pour ne pas avoir à utiliser une trop haute sensibilité ISO. 

Utiliser une petite ouverture du diaphragme 

Comme mentionné précédemment, il est essentiel d’avoir une vitesse d’obturation rapide afin de figer le mouvement de l’oiseau en vol. Cependant, une vitesse d’obturation rapide se traduit par une courte durée d’exposition, ce qui nécessite une grande quantité de lumière pour que votre photographie soit correctement exposée. Vous pourriez alors opter pour une plus grande ouverture du diaphragme mais plus l’ouverture est grande, plus votre profondeur de champ sera réduite, et donc difficilement maîtrisable avec un oiseau en mouvement. Il est ainsi recommandé d’utiliser une petite ouverture autour de f/6. La lumière de votre scène doit également être suffisamment importante pour ne pas avoir à utiliser une trop haute sensibilité ISO. 

Du fait de l’imprévisibilité et la vitesse de leur mouvement, les oiseaux sont des animaux difficile à photographier. La différence entre une superbe photo et une image ratée se joue souvent à quelques fractions de seconde. De plus, il n’est pas aisé de trouver le bon équilibre entre la vitesse d’obturation, la sensibilité ISO et l’ouverture du diaphragme, particulièrement dans des situations de basse luminosité, en pleine forêt, à l’aube ou aux premières heure de la nuit par exemple.

HDRinstant vous donne les moyens de saisir le plus bel instant décisif d’un vol d’oiseau et de le sublimer, sans vous soucier de la netteté de votre photographie et de son exposition. 

Photographie d'une aigrette en Camargues

Aigrette en Camargue, Jacques Joffre

Du fait de l’imprévisibilité et la vitesse de leur mouvement, les oiseaux sont des animaux difficile à photographier. La différence entre une superbe photo et une image ratée se joue souvent à quelques fractions de seconde. De plus, il n’est pas aisé de trouver le bon équilibre entre la vitesse d’obturation, la sensibilité ISO et l’ouverture du diaphragme, particulièrement dans des situations de basse luminosité, en pleine forêt, à l’aube ou aux premières heure de la nuit par exemple.

HDRinstant vous donne les moyens de saisir le plus bel instant décisif d’un vol d’oiseau et de le sublimer, sans vous soucier de la netteté de votre photographie et de son exposition. 

Photographie d'une aigrette en Camargues

Aigrette en Camargue, Jacques Joffre

Photographier des oiseaux en vol avec HDRinstant

HDRinstant permet de surmonter les contraintes traditionnelles de la photographie d’oiseaux

L’idée est simple : plutôt que d’essayer de saisir le meilleur instant d’un vol, de figer le mouvement pour obtenir une image nette et de veiller à avoir la meilleure exposition possible, il vous suffit de filmer votre scène, de choisir le meilleur moment et HDRinstant s’occupe du reste.

Comment cela fonctionne ?

Grâce à l’utilisation de la vidéo, HDRinstant va utiliser les images voisines de celle que vous avez sélectionnée pour affiner les détails de celle-ci et l’améliorer grâce à une technologie de pointe.

Maintenant, il ne vous reste plus qu’à trouver quelques oiseaux à photographier !

Testez dès à présent HDRinstant gratuitement !

Photographier des oiseaux en vol avec HDRinstant

HDRinstant permet de surmonter les contraintes traditionnelles de la photographie d’oiseaux

L’idée est simple : plutôt que d’essayer de saisir le meilleur instant d’un vol, de figer le mouvement pour obtenir une image nette et de veiller à avoir la meilleure exposition possible, il vous suffit de filmer votre scène, de choisir le meilleur moment et HDRinstant s’occupe du reste.

Comment cela fonctionne ?

Grâce à l’utilisation de la vidéo, HDRinstant va utiliser les images voisines de celle que vous avez sélectionnée pour affiner les détails de celle-ci et l’améliorer grâce à une technologie de pointe.

Maintenant, il ne vous reste plus qu’à trouver quelques oiseaux à photographier !

Testez dès à présent HDRinstant !