Billet — Astuces

Juillet 2021

Comment saisir le mouvement en photographie ?

Billet — Astuce

Juillet 2021

Comment saisir le mouvement en photographie ?

Henri Cartier-Bresson a déclaré au Washington Post en 1957 : « La photographie n’est pas comme la peinture. Il y a une fraction de seconde créative lorsque vous prenez une photo. Votre œil doit voir une composition ou une expression que la vie elle-même vous offre, et vous devez savoir avec intuition quand cliquer sur l’appareil photo. C’est à ce moment que le photographe est créatif. Oop! Le moment! Une fois que vous l’avez manqué, il est parti pour toujours. »

Les plus beaux moments à photographier sont souvent en mouvement. Que ce soient vos enfants qui courent dans le jardin ou des animaux qui explorent leur habitat naturel, vous ne voulez pas rater ces moments décisifs. Et pour ce faire, il vous faut apprendre à photographier le mouvement.

Dans cet article, nous allons passer en revue les différentes techniques pour saisir le mouvement en photographie, ainsi que les problèmes potentiels que vous pourriez rencontrer lors de telles prises de vue.

En fonction de la touche artistique que vous souhaitez donner à vos photographies, vous pouvez décider de figer le mouvement ou d’y ajouter un flou esthétique.

Henri Cartier-Bresson a déclaré au Washington Post en 1957 : « La photographie n’est pas comme la peinture. Il y a une fraction de seconde créative lorsque vous prenez une photo. Votre œil doit voir une composition ou une expression que la vie elle-même vous offre, et vous devez savoir avec intuition quand cliquer sur l’appareil photo. C’est à ce moment que le photographe est créatif. Oop! Le moment! Une fois que vous l’avez manqué, il est parti pour toujours. »

Les plus beaux moments à photographier sont souvent en mouvement. Que ce soient vos enfants qui courent dans le jardin ou des animaux qui explorent leur habitat naturel, vous ne voulez pas rater ces moments décisifs. Et pour ce faire, il vous faut apprendre à photographier le mouvement.

Dans cet article, nous allons passer en revue les différentes techniques pour saisir le mouvement en photographie, ainsi que les problèmes potentiels que vous pourriez rencontrer lors de telles prises de vue.

En fonction de la touche artistique que vous souhaitez donner à vos photographies, vous pouvez décider de figer le mouvement ou d’y ajouter un flou esthétique.

Figer le mouvement

Figer l’ensemble de la scène permet de rendre tous les détails de celle-ci et de mettre en valeur votre sujet. Pour produire un tel effet, vous devez utiliser une vitesse d’obturation rapide. Plus la vitesse d’obturation est rapide, plus la définition de votre sujet en mouvement sera nette.

Toutefois une vitesse d’obturation élevé peut entraîner des photos sous-exposées, car la quantité de lumière à laquelle votre capteur est exposé est limitée. Vous pouvez contrer cette sous-exposition en utilisant un ISO élevé, en augmentant l’ouverture du diaphragme ou en utilisant un flash. Malheureusement chacune de ces options présente des contreparties…

  • L’utilisation d’un ISO élevé peut entraîner du bruit sur votre image, si vous photographiez dans des conditions de faible luminosité. À un ISO élevé, le capteur de l’appareil photo est plus sensible à la lumière, mais dans des conditions de faible luminosité, moins de lumière atteint réellement l’appareil photo. En d’autres termes, le rapport signal/bruit ne sera pas optimal car la probabilité qu’un capteur soit exposé est plus faible.
  • L’augmentation de l’ouverture du diaphragme peut faire perdre en netteté. L’ouverture du diaphragme détermine la quantité de lumière que le capteur reçoit. Une plus grande ouverture laisse entrer plus de lumière, mais réduit la profondeur de champ. En d’autres termes, votre sujet peut être figé, mais d’autres éléments de votre photo peuvent être flous.
  • L’utilisation du flash est une solution assez simple pour contrer la faible luminosité. Cependant, la plupart des appareils photo ont des flashs à courte portée, ce qui signifie que la caméra doit être placée proche du sujet lors de la prise de vue.
Cigogne atterrit

Figer le mouvement

Figer l’ensemble de la scène permet de rendre tous les détails de celle-ci et de mettre en valeur votre sujet. Pour produire un tel effet, vous devez utiliser une vitesse d’obturation rapide. Plus la vitesse d’obturation est rapide, plus la définition de votre sujet en mouvement sera nette.

Toutefois une vitesse d’obturation élevé peut entraîner des photos sous-exposées, car la quantité de lumière à laquelle votre capteur est exposé est limitée. Vous pouvez contrer cette sous-exposition en utilisant un ISO élevé, en augmentant l’ouverture du diaphragme ou en utilisant un flash. Malheureusement chacune de ces options présente des contreparties…

  • L’utilisation d’un ISO élevé peut entraîner du bruit sur votre image, si vous photographiez dans des conditions de faible luminosité. À un ISO élevé, le capteur de l’appareil photo est plus sensible à la lumière, mais dans des conditions de faible luminosité, moins de lumière atteint réellement l’appareil photo. En d’autres termes, le rapport signal/bruit ne sera pas optimal car la probabilité qu’un capteur soit exposé est plus faible.
  • L’augmentation de l’ouverture du diaphragme peut faire perdre en netteté. L’ouverture du diaphragme détermine la quantité de lumière que le capteur reçoit. Une plus grande ouverture laisse entrer plus de lumière, mais réduit la profondeur de champ. En d’autres termes, votre sujet peut être figé, mais d’autres éléments de votre photo peuvent être flous.
  • L’utilisation du flash est une solution assez simple pour contrer la faible luminosité. Cependant, la plupart des appareils photo ont des flashs à courte portée, ce qui signifie que la caméra doit être placée proche du sujet lors de la prise de vue.
Cigogne atterrit

Flouter le mouvement

Les flous de mouvement donnent un effet dynamique à vos photographies. Deux options principales s’offrent à vous : ajouter du flou de mouvement sur votre sujet tout en conservant la netteté de l’arrière-plan ou flouter l’arrière-plan en conversant la netteté de votre sujet.

Sujet en mouvement flou avec arrière-plan net

Prenons l’exemple d’un enfant qui court devant un bâtiment. Vous pouvez flouter l’enfant tout en laissant le bâtiment net. Pour ce faire, vous devez utiliser une vitesse d’obturation lente pour obtenir une exposition longue. Pour stabiliser votre image pendant la prise de vue, vous aurez besoin d’un trépied. Pour plus d’informations, je vous invite à consulter note article sur la réalisation de pose longue en photographie.

Arrière-plan flou avec sujet net

Cette technique est souvent utilisée pour capturer des sujets se déplaçant dans une direction continue, comme les cyclistes, les motocyclistes, les trains, les bateaux, les voitures, etc.

Prenons l’exemple d’un bateau naviguant avec une île en arrière-plan. Pour figer le mouvement du bateau et le rendre net, il vous faut faire la mise au point sur ce dernier.

A l’instar de la première méthode, vous utiliserez également une vitesse d’obturation lente. Toutefois, au lieu d’utiliser un trépied, vous ferez pivoter votre appareil photo pour suivre la trajectoire de votre sujet en mouvement. C’est ce que l’on désigne par la technique du « pano », qui consiste à réaliser un mouvement de rotation de l’appareil sur un axe, à l’horizontale ou à la verticale en fonction de la vitesse et de la trajectoire du sujet.

Réaliser un flou de mouvement nécessite un temps d’exposition plus long, en d’autres termes une vitesse d’obturation plus lente. La vitesse d’obturation détermine la durée d’exposition du capteur de l’appareil photo. Alors qu’une vitesse d’obturation rapide peut entraîner des photos sous-exposées, car elle limite la quantité de lumière qui entre dans le capteur, une vitesse d’obturation lente peut entraîner des photos surexposées, car elle laisse entrer plus de lumière.

Pour contrer cette surexposition, vous pouvez ajuster l’ouverture du diaphragme et l’ISO :

  • Pour une longue exposition, il est conseillé d’utiliser la plus petite ouverture du diaphragme possible. Étant donné que moins de lumière atteint le capteur, l’appareil photo compense en utilisant un temps d’exposition plus long. Cependant, gardez à l’esprit que ceci ne fonctionne que dans des conditions de faible luminosité.
  • Comme indiqué précédemment, plus la sensibilité ISO est élevée, plus le capteur de l’appareil photo est sensible à la lumière. Lorsque vous capturez un flou de mouvement, l’utilisation d’un ISO plus faible et d’une vitesse d’obturation plus longue permet d’éviter la surexposition.

Flouter le mouvement

Les flous de mouvement donnent un effet dynamique à vos photographies. Deux options principales s’offrent à vous : ajouter du flou de mouvement sur votre sujet tout en conservant la netteté de l’arrière-plan ou flouter l’arrière-plan en conversant la netteté de votre sujet.

Sujet en mouvement flou avec arrière-plan net

Prenons l’exemple d’un enfant qui court devant un bâtiment. Vous pouvez flouter l’enfant tout en laissant le bâtiment net. Pour ce faire, vous devez utiliser une vitesse d’obturation lente pour obtenir une exposition longue. Pour stabiliser votre image pendant la prise de vue, vous aurez besoin d’un trépied. Pour plus d’informations, je vous invite à consulter note article sur la réalisation de pose longue en photographie.

Arrière-plan flou avec sujet net

Cette technique est souvent utilisée pour capturer des sujets se déplaçant dans une direction continue, comme les cyclistes, les motocyclistes, les trains, les bateaux, les voitures, etc.

Prenons l’exemple d’un bateau naviguant avec une île en arrière-plan. Pour figer le mouvement du bateau et le rendre net, il vous faut faire la mise au point sur ce dernier.

A l’instar de la première méthode, vous utiliserez également une vitesse d’obturation lente. Toutefois, au lieu d’utiliser un trépied, vous ferez pivoter votre appareil photo pour suivre la trajectoire de votre sujet en mouvement. C’est ce que l’on désigne par la technique du « pano », qui consiste à réaliser un mouvement de rotation de l’appareil sur un axe, à l’horizontale ou à la verticale en fonction de la vitesse et de la trajectoire du sujet.

Réaliser un flou de mouvement nécessite un temps d’exposition plus long, en d’autres termes une vitesse d’obturation plus lente. La vitesse d’obturation détermine la durée d’exposition du capteur de l’appareil photo. Alors qu’une vitesse d’obturation rapide peut entraîner des photos sous-exposées, car elle limite la quantité de lumière qui entre dans le capteur, une vitesse d’obturation lente peut entraîner des photos surexposées, car elle laisse entrer plus de lumière.

Pour contrer cette surexposition, vous pouvez ajuster l’ouverture du diaphragme et l’ISO :

  • Pour une longue exposition, il est conseillé d’utiliser la plus petite ouverture du diaphragme possible. Étant donné que moins de lumière atteint le capteur, l’appareil photo compense en utilisant un temps d’exposition plus long. Cependant, gardez à l’esprit que ceci ne fonctionne que dans des conditions de faible luminosité.
  • Comme indiqué précédemment, plus la sensibilité ISO est élevée, plus le capteur de l’appareil photo est sensible à la lumière. Lorsque vous capturez un flou de mouvement, l’utilisation d’un ISO plus faible et d’une vitesse d’obturation plus longue permet d’éviter la surexposition.

E

n résumé, pour saisir le mouvement en photographie, il vous faut trouver le bon équilibre entre la vitesse d’obturation, les réglages ISO et l’ouverture du diaphragme, en considérant à la fois le sujet en mouvement – à quelle distance se trouve-t-il de l’appareil photo, à quelle vitesse il se déplace, quelle est l’ampleur du mouvement, etc. – ainsi que des conditions de luminosité.

Vous devez également, au préalable, décider du type d’effet que vous souhaitez donner à votre photographie. Voulez-vous figer l’ensemble de la scène ou ajouter un flou esthétique ? Une fois que vous avez pris votre décision, vous ne pouvez plus revenir en arrière. « Le moment » ne dure que quelques secondes.

Et si vous aviez la possibilité d’expérimenter les deux options et de décider, a posteriori, laquelle convient le mieux à votre scène ?

Et si, qui plus est, vous n’aviez pas à vous soucier de régler l’ ISO et d’ajuster l’ouverture du diaphragme pour une vitesse d’obturation donnée ?

E

n résumé, pour saisir le mouvement en photographie, il vous faut trouver le bon équilibre entre la vitesse d’obturation, les réglages ISO et l’ouverture du diaphragme, en considérant à la fois le sujet en mouvement – à quelle distance se trouve-t-il de l’appareil photo, à quelle vitesse il se déplace, quelle est l’ampleur du mouvement, etc. – ainsi que des conditions de luminosité.

Vous devez également, au préalable, décider du type d’effet que vous souhaitez donner à votre photographie. Voulez-vous figer l’ensemble de la scène ou ajouter un flou esthétique ? Une fois que vous avez pris votre décision, vous ne pouvez plus revenir en arrière. « Le moment » ne dure que quelques secondes.

Et si vous aviez la possibilité d’expérimenter les deux options et de décider, a posteriori, laquelle convient le mieux à votre scène ?

Et si, qui plus est, vous n’aviez pas à vous soucier de régler l’ ISO et d’ajuster l’ouverture du diaphragme pour une vitesse d’obturation donnée ?

Saisir le mouvement avec le logiciel HDRinstant

Avec HDRinstant, vous n’aurez pas à décider, au préalable, de l’effet à appliquer sur votre sujet en mouvement, ni à ajuster votre ISO ou encore à stabiliser votre image. Vous pourrez aisément maîtriser lemouvement en quelques clics, grâce à l’utilisation d’une vidéo ! Comment fonctionne le logiciel ?

  1. Vous voulez photographier un sujet en mouvement ? Filmez votre scène ! Vous ne manquerez plus l’instantdécisif et HDRinstant vous aidera à choisir le meilleur effet à appliquer à votre sujet en mouvement.
  2. Téléversez votre vidéo sur HDRinstant.
  3. Choisissez le meilleur moment de la vidéo.
  4. Sélectionnez l’effet que vous souhaitez appliquer à votre sujet en mouvement. Net fige la scène tandis que Flou effectue une simulation de longue exposition.
  5. Cliquez sur Traiter et laissez HDRinstant opérer sa magie !
  6. Éditez votre image finale à l’aide de nos présets (si vous utilisez la version autonome), ou sur Lightroom (si vous utilisez le plugin).

Saisir le mouvement avec le logiciel HDRinstant

Avec HDRinstant, vous n’aurez pas à décider, au préalable, de l’effet à appliquer sur votre sujet en mouvement, ni à ajuster votre ISO ou encore à stabiliser votre image. Vous pourrez aisément maîtriser lemouvement en quelques clics, grâce à l’utilisation d’une vidéo ! Comment fonctionne le logiciel ?

  1. Vous voulez photographier un sujet en mouvement ? Filmez votre scène ! Vous ne manquerez plus l’instantdécisif et HDRinstant vous aidera à choisir le meilleur effet à appliquer à votre sujet en mouvement.
  2. Téléversez votre vidéo sur HDRinstant.
  3. Choisissez le meilleur moment de la vidéo.
  4. Sélectionnez l’effet que vous souhaitez appliquer à votre sujet en mouvement. Net fige la scène tandis que Flou effectue une simulation de longue exposition.
  5. Cliquez sur Traiter et laissez HDRinstant opérer sa magie !
  6. Éditez votre image finale à l’aide de nos présets (si vous utilisez la version autonome), ou sur Lightroom (si vous utilisez le plugin).